CONSEILS : Comment choisir ses premiers chaussons d’escalade?

Tu viens de suivre un cours d’initiation à l’escalade? Tes amis t'ont traîné à une séance de grimpe et tu ne pouvais pas t'arrêter? Depuis, c'est comme une drogue, tu ne peux plus t'en passer? Tu loues ton matériel en gymnase, mais tu réalises que ça commence à coûter cher. Tu décides de faire le grand saut et de faire l’achat de la première pièce d'équipement essentielle pour l’escalade : les chaussons!photo-16-11-22-10-05-35

Tu interroges alors tes amis grimpeurs d’expérience, les pros, ceux qui t'ont initié et qui sont tes sources d’informations #1 : « il faut que ça fasse mal », « prend deux pointures en dessus », « ce n’est pas fait pour être confortable », « ne prend surtout pas avec velcro, ça slacke », « prend absolument les Solution, c’est l’idéale pour les V8 », …

Mais comment donc s'y retrouver et discerner le vrai du faux? Tout grimpeur d’expérience se souviendra comment il peut être difficile de faire l’achat de sa première paire, surtout avec toutes les idées et les commentaires qui circulent à propos du fit des chaussons d’escalade. Avec maintenant plus d’un an d’expérience à conseiller des chaussons d’escalade en boutique, je vous partage ici les quelques conseils que j’ai pu en tirer (sans être nécessairement la science infuse).

1 - Ce n’est pas la décision d’une vie

Beaucoup de personnes considèrent l’achat de chaussons comme la décision d’une vie et sont terriblement inquiets de faire un mauvais choix. Il faut comprendre que lorsqu'on débute en escalade, ce n’est pas nécessairement le chausson qui limitera notre capacité à compléter ou non une 5.11 ou une V6. En effet, l'escalade requiert d'abord de développer toute une technique, une force et une endurance musculaire, des éléments qui seront fort probablement plus limitants que simplement le type de chausson. Comme cet apprentissage peut prendre plusieurs mois, il s'accorde souvent avec la durée de vie plutôt limitée d’un chausson (en raison de sa gomme molle pour favoriser l'adhérence). Ainsi, le moment de remplacer son vieux chausson concordera souvent avec l'acquisition d'un certain niveau de technique : on pourra alors faire un choix de chausson plus éclairé et plus adapté à son type de grimpe ou selon ses objectifs.

C’est donc dire que pour débuter, simplement d'avoir un chausson et qu'il soit adapté à la forme et à la taille de son pied sera suffisant pour amplement progresser et augmenter tranquillement son niveau de grimpe. Mais en parlant de taille...

2 - Les chaussons, faut PAS que ça fasse mal

C’est probablement ici que plusieurs seront en désaccord, tellement cette idée est répandue. Or, je vous assure que 95% des gens qui repassent en boutique pour échanger leur premier chausson le font parce qu’ils ont réalisé après une séance de grimpe qu’ils les ont pris beaucoup trop petits. J'imagine que cela s'explique par le fait que la plupart des grimpeurs qui conseillent leurs amis débutants ont oublié leur propre début en escalade. Ils leur donnent donc des conseils sur la façon dont eux-mêmes choisissent leurs chaussons actuellement, au niveau où ils en sont. Il est vrai qu’un chausson très ajusté, voire inconfortable, va permettre une meilleure précision et davantage de tension dans le chausson, ce que l'on recherche dans les problèmes, les voies ou les passages plus techniques (ci-dessous, image de droite). Les grimpeurs intermédiaires et experts sont donc prêts à couper sur le confort pour profiter de ces avantages et continuer à progresser et augmenter la difficulté des voies grimpées. Or, encore une fois, pour un grimpeur débutant, ce n’est pas cette différence de précision qui va déterminer s’il peut passer ou non d’une 5.8 à une 5.9, ou d’un V3 à un V4. Au contraire, un chausson inconfortable, voire intolérable peut nuire à quelqu’un qui n’est pas encore habitué à avoir quelque chose d’autant serré. Cela peut en effet l’entraîner à moins se servir de ses pieds, donc à développer une moins bonne technique dans ses placements de pied. Pas l’idéal en escalade on en conviendra…

Représentation imagée du pied dans un chausson. Source : catalogue Five Ten 2015 - fiveten.com

3 - Un chausson à SA taille, pour SON pied

Lorsqu'un grimpeur arrive en boutique pour l'achat de sa première paire et mentionne qu’il veut un chausson serré qui fait mal, je lui suggère plutôt un chausson ajusté et tolérable. Le terme ajusté sied mieux à décrire le sentiment ressenti en enfilant son premier chausson que serré : il implique tout de même que le pied doive bien remplir tout le chausson, sans espace libre et sans pouvoir bouger, mais sans non plus être trop coincé (ci-haut, image de gauche). Un bon truc consiste à tester le chausson, une fois enfilé, en mettant le bout du pied sur une prise. On devrait sentir le gros orteil avoir le contrôle sur la prise sans sentir d’espace lousse ni au contraire sentir une douleur.

Et qu'en est-il du fait que les chaussons s'étirent? Il est vrai que les modèles faits tout de cuir auront plus tendance à se relâcher et que tous les modèles finiront inévitablement par se ramollir, prendre la forme de notre pied et donc nous sembler moins ajustés. À l'exception peut-être de quelques modèles reconnus pour s'étirer, il n'en demeure pas moins que je ne conseille pas de prendre ce fait en considération de facto lors de l'achat d'un chausson (pour une première paire du moins). Certains grimpeurs ayant vécu personnellement l'expérience d'un chausson s'étant vraiment agrandi seront probablement en désaccord, mais je préfère laisser chacun se faire sa propre idée à ce sujet. Tout de même, dans le cas où il y a une hésitation entre deux demi-pointures, il pourrait être envisageable de prendre la plus petite taille, pourvu qu'elle reste tolérable. Je ne conseille par contre pas à un débutant de descendre volontairement d'une ou deux pointures, dans l'idée que le chausson agrandira peut-être, toujours dans la même optique que ce n'est pas nécessaire pour le niveau.

Finalement, si avant même de l'essayer ton choix s'est porté sur un modèle précis, car tes amis ont le même et l’adorent, je te suggère tout de même d’essayer d’autres modèles, de différentes marques. En effet, chaque compagnie possède son propre moule pour la confection de ses chaussons. Comme on a tous des pieds différents, ce n’est pas parce qu’un chausson est confortable pour notre ami qu’il le sera pour nous. Il est donc idéal lors de notre premier achat d’en essayer quelques modèles.

4 - Avec lacets ou velcro?

Quoiqu’il est vrai qu’un chausson à lacets permet un ajustement plus précis sur le pied, si tu es un grimpeur débutant, ce n'est assurément pas cette différence qui limitera ta progression. La rapidité d’enfiler et de retirer un chausson à velcro est un avantage qui n'est pas à négliger non plus. Le choix entre ces deux types de chaussons ne sera donc pas si crucial pour ton premier achat. Il sera tout de même bon de considérer essayer les deux systèmes dans ton choix de tes prochains chaussons pour te faire ta propre opinion sur le sujet (dit le gars qui a toujours eu des modèles à velcro ou slip-on).

En résumé

La plupart des modèles de chaussons d’entrée de gamme, autour d’une centaine de dollars, seront des chaussons simples, sans construction technique ni adaptés précisément pour un type d’escalade. Par contre, ils seront polyvalents et idéaux pour commencer, parfaire sa technique, progresser, et tout ça, sans se ruiner. Considérant la durée de vie d’un chausson, même si tu viens de commencer à grimper et que tu es motivé à vraiment progresser rapidement, il n’y aurait pas nécessairement avantage à choisir dès le départ un chausson très technique puisque ce dernier risque de s’user avant que tu atteignes un niveau technique pour tirer pleinement profit du chausson. Certains modèles intermédiaires, qui possèdent tout de même certaines caractéristiques un peu plus techniques ou une meilleure semelle, seraient probablement une meilleure option dans ce cas.

Après quelques mois, voire un an, de progression, ce premier chausson aura probablement rendu l’âme. Tu seras alors plus en mesure de magasiner tes chaussons selon tes préférences : avec cambrure très prononcée pour la précision et la force dans les courtes voies sportives déversantes, au profil plat pour faciliter l’adhérence en dalle, avec semelle rigide et plus confortable pour les longues voies, etc.

Sur ce, bon achat et bonne grimpe!

 

Vous avez encore des interrogations pour votre premier achat? Des commentaires, suggestions ou précisions par rapport à cet article? Écrivez-nous : info@letopo.ca