Un récit par Djany et Carl. Découvrez les ICI

Randonnée sur la Sunshine Coast Trail

Il n’y a pas un nom plus invitant et plus inspirant que la Sunshine Coast pour un trip de randonnée. Située sur la côte de la Colombie-Britannique, simplement s’y rendre est une belle aventure en soi. De Vancouver, il faut prendre deux traversiers et parcourir plusieurs kilomètres en voiture sur des routes sinueuses pour enfin arriver à Powell River, la ville principale.

De Powell River, le nom de la côte prend tout son sens. Nichées dans les montagnes, sur le bord de l’eau, avec vue sur l’île de Vancouver et ses propres pics vertigineux, nous avons eu droit aux plus beaux couchers de soleil qu’il nous a été donné d’observer dans notre vie. Vraiment, cet endroit nous apparaît comme un paradis dès les premiers instants.

Outre la randonnée, Powell River est un camp de base pour plusieurs grimpeurs et sportifs nautiques. On dit même que certaines parois locales rivalisent avec celles de Squamish et Yosemite. S’ajoutent à cela les possibilités d’escalade de bloc dans les environs. Bref, on aurait pu passer l’année là-bas.

Pour ce qui est de la randonnée, le sentier qui longe la Sunshine Coast est vraiment superbe. C’est apparemment la plus longue randonnée de refuge à refuge (« hut to hut ») gratuite au Canada. Le sentier fait 180 km et peut facilement mettre à l’épreuve les randonneurs les plus aguerris. Par exemple, il faut organiser une navette sur terre ou sur eau pour se rendre au point le plus éloigné (Sarah’s Point) si l’on veut faire le sentier dans toute sa longueur. À moins d’avoir un véhicule tout terrain, cette extrémité du chemin est complètement inaccessible sauf si l’on s’y rend à pied! Aussi, même s’il est très bien balisé, le sentier n’offre pas beaucoup de points de ravitaillement en nourriture et les sources d’eau ne sont pas garanties non plus. Il n’y a pas nécessairement d’eau autour des refuges. Malgré une organisation plus importante, les points de vue et l’immersion en nature compensent amplement! Il faut tout simplement voir cette logistique supplémentaire comme une aventure ou un beau défi!

Pour ceux qui ne peuvent pas parcourir la Sunshine Coast Trail au complet comme nous, faute de temps ou d’argent, il existe certaines variantes très intéressantes, sur un ou plusieurs jours. Celles-ci peuvent défier votre expérience de randonneur autant que la traversée complète. Nous avons opté pour faire une portion du sentier d’environ 60 km, sur quatre jours. Ayant comme point de départ Inland Lake, non loin de Powell River, nous pouvions y laisser la voiture stationnée gratuitement pour la durée de notre marche. Le but: atteindre le sommet de Tin Hat Mountain, l’un des points les plus hauts du sentier à une altitude de 1185 mètres, pour y passer une nuit. En plus, ce trajet nous aura évité d’utiliser le service d’une navette plutôt coûteuse.

Il faut dire que l’approche du sommet, répartie sur deux jours, en a grandement valu la peine car notre aventure a été grandiose! Il a fallu d’abord s’approcher de sa base puis gravir la bête durant la deuxième journée. C’était d’ailleurs un beau 9km de montée assez raide mais bien récompensée. Ainsi, entre des arbres gigantesques, au travers d’une forêt luxuriante à la faune bien vivante (gare aux ours, loups et cougars), notre arrivée à Tin Hat Mountain nous a offert une vue incroyable sur des montagnes à couper le souffle. Pour s’y rendre, nous avions divisé notre chemin aller-retour sur trois nuits, dans trois refuges différents (Fiddlehead Landing, Tin Hat Mountain et Confederation Lake) offrant des panoramas et des expériences complètement différentes. Seul bémol du sentier, les coupes d’arbres industrielles amputent certaines vues et enlaidissent certains passages. Autrement, ce fut grandiose.

En terminant, suite à notre expérience, nous avons quelques conseils à donner si vous voulez profiter au maximum d’une randonnée sur la magnifique Sunshine Coast Trail.

1. Partez tôt ou prévoyez une tente en haute saison touristique. Évitez les week-ends le plus possible. Tin Hat est très populaire et il existe malheureusement un raccourci pour s’y rendre en véhicule tout terrain ce qui amène beaucoup de visiteurs d’une nuit sur le sommet. Par contre, si le refuge est plein, une nuit passée sur le sommet en tente serait définitivement une expérience incroyable si vous êtes prêt à la traîner.

2. Planifiez bien votre approvisionnement en eau et soyez à l’aise d’utiliser un filtre/purificateur d’eau. Il n’existe pas toujours de source d’eau près du refuge.

3. Il est préférable de faire un aller-retour pour revenir à votre voiture car les navettes sont extrêmement coûteuses. Pour ceux qui ne sont pas sur un budget limité, offrez-vous alors la simplicité, laissez votre véhicule au point d’arrivée et faites-vous déposer à votre point de départ préféré.

4. Si vous finissez votre randonnée en passant par Powell River, offrez-vous une bonne bière artisanale au Townsite Brewing inc. ou déguster un succulent souper à la Casa del Sol qui sert une bouffe mexicaine rafraîchissante et abordable. On peut vous dire que c’est une cuisine très appréciée après plusieurs lyophilisés!

Collaborateurs Récits

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *