Démystifier le Gore-Tex

Pour beaucoup de personnes actives en plein air, lorsqu'on parle d'habillement, la fameuse "coquille" imper-respirante est assurément LA pièce de vêtement la plus difficile à se procurer. C'est certain que pour être confortable, on veut à la fois un morceau qui nous protégera complètement des intempéries, tout en évacuant de façon efficace toute l'humidité qu'on dégage lorsqu'on bouge... Un peu paradoxal on s'entend. C'est à ce moment qu'entre en jeu le célèbre Gore-Tex, accompagné de tout son lot d'idées préconçues, de mythes et d'appréciations divergentes : "je ne jure que par le Gore-Tex", "c'est bien trop cher", "c'est les meilleurs manteaux, il te faut ça absolument", "c'est juste payer pour une marque", etc.

Comment donc discerner le vrai du faux? Récemment, j'ai eu la chance de rencontrer Steve, représentant pour la marque Gore. Grâce à ses explications, j'ai alors pu démystifier une bonne fois pour toutes cette fameuse membrane et comprendre la science derrière cette technologie. Ce fut une révélation! Puisque selon moi tout aventurier, voyageur ou passionné d'activités extérieures se doit de maîtriser ces concepts de protection imper-respirante, je me devais donc de partager ces découvertes.

sjcm1299

Isa avec son manteau en Gore-Tex Synergy de MEC

Gore-Tex... vraiment unique?

Commençons par la base : c'est quoi au juste du Gore-Tex? Il s'agit en fait d'une membrane textile produit par la marque Gore qui, pour votre information générale, produit également une panoplie d'autres produits dans le domaine biomédical, aéronautique, ingénierie, etc. Pour bien comprendre d'où proviennent la performance et la qualité derrière ce produit, je vous invite à aller lire l'histoire de la compagnie.

source : gore.com

Ce qu'il faut retenir ici c'est qu'étant donné que la technologie Gore-Tex est produite directement par Gore, une compagnie indépendante, tous les produits qui l'utilisent, que ce soit Arc'teryx, The North Face, Patagonia, Burton, MEC (42 au total), doivent se conformer aux règles et aux tests très stricts de Gore en matière d'imperméabilité avant même d'être commercialisés.

Mais plus précisément, c'est quoi ce fameux Gore-Tex au juste? Cette membrane textile est tout simplement un composé chimique, le ePTFE, communément appelé du téflon étiré! C'est ce matériel même qui rend le Gore-Tex unique. En effet, le téflon est un composé chimiquement et physiquement inerte, en d'autres mots, son état ne sera pas affecté par quelconques produits chimiques, par la température, ou par toutes autres sources nuisibles. Le textile ainsi engendré sera extrêmement durable et résistant. C'est donc sur ce point que les manteaux contenant une membrane de Gore-Tex se différencient des autres modèles.

Comment fonctionne l'imper-respirabilité du Gore-Tex? Lorsqu'il est étiré, le téflon ressemble au niveau microscopique à une toile d'araignée constituée d'une quantité énorme de pores relativement homogènes. Ces pores seront suffisamment petits pour empêcher la molécule d'eau (pluie) de pénétrer, mais suffisamment gros pour laisser la molécule de vapeur (humidité du corps) sortir. Finalement, puisque notre corps produit différentes huiles corporelles, une mince couche oléophobique (qui n'aime pas les huiles) est ajoutée à la surface interne de la membrane pour empêcher ces huiles corporelles de venir boucher les pores. Dans les premiers temps du Gore-Tex, cette couche n'existait pas et l'efficacité de la membrane était rapidement affectée.

m-cropped

Vue microscopique du ePTFE. L'espace entre les fibres constitue les pores de la membrane. Source : gore.com

Gore-Tex... la seule alternative?

Attention, je ne suis pas ici en train d'insinuer que le Gore-Tex est l'unique choix comme "coquille" imper-respirante efficace. Je me devais simplement de décrire objectivement la science derrière cette technologie et en quoi elle se démarque. Cette qualité, durabilité et efficacité se traduit inévitablement par des produits plus dispendieux. Il faut donc juger si ce degré de performance nous est nécessaire. Ceci étant dit, la plupart des marques offrent néanmoins toute une gamme de possibilités comme coquille imper-respirante, dont l'efficacité, et au final le confort ressenti, dépendra du degré d'intensité et de performance prévu lors de l'utilisation du manteau. Pour beaucoup de personnes, une de ces possibilités sera amplement suffisante en terme de rapport respirabilité/imperméabilité pour le type d'activités pratiquées. Le plus abordable de ces alternatives est l'imper-respirant dit avec enduit. Lors de sa confection, un enduit, le plus souvent du polyuréthane (PU), mélangé avec des solvants est aspergé puis étendu sur le tissu extérieur du manteau (souvent fait de nylon ou polyester). Le produit est ensuite chauffé pour que les solvants s'évaporent. L'espace qui était initialement occupé par les solvants dans la couche d'enduit crée les "pores" de la membrane qui assureront la respirabilité. Par contre, la taille et la dispersion de ces pores seront cependant beaucoup plus hétérogènes qu'elles le sont pour la matrice de téflon dans le Gore-Tex. C'est pourquoi la capacité d'évacuer l'humidité de ces types de manteaux sera moindre. On parlera plutôt de perméabilité à l'air (certaines "ouvertures" réparties aléatoirement sur le manteau pourront laisser échapper l'humidité du corps) plutôt que de réelle respirabilité (toute la surface du manteau laisse échapper l'humidité de façon homogène). Le prix abordable de ces manteaux (souvent 100-150$) en fait toutefois une très bonne alternative pour les gens qui pensent s'en servir qu'occasionnellement, en cas de grande nécessité, lors d'activités récréatives et non pas de performance. Évidemment comme l'enduit est créé à l'aide de solvants et d'un chauffage, le produit fini sera lui aussi plus vulnérable à la chaleur et aux produits chimiques (huiles corporelles, crème solaire, antimoustique, etc.). C'est pourquoi ces types de manteaux sont beaucoup moins durables. Il n'est pas étonnant de constater l'enduit qui commence à délaminer après 2 ou 3 saisons seulement aux endroits sensibles tels qu'au niveau du cou (sudation importante) et des épaules (port d'un sac à dos).   5034278-sck02 83801_chb_om1                

L'Hydrofoil de MEC et le Torrentshell de Patagonia sont deux exemples de manteau à enduit. Sources : mec.ca et patagonia.ca

Plusieurs compagnies ont ensuite développé différentes technologies qui allient un enduit de PU à différentes couches de textiles pour former ce qu'ils vont également appeler une membrane. Ces technologies vont permettre d'améliorer grandement le rapport respirabilité/imperméabilité que le simple manteau à enduit et ainsi, pour certains, avoir une efficacité comparable au Gore-Tex dans la plupart des situations. Le prix souvent intermédiaire de tels manteaux (entre 200-350$) en fait une bonne alternative plus économique pour ceux qui se serviront quand même fréquemment de cette coquille, pour des activités plus intenses ou de performance. Il faut par contre encore rappeler que c'est au niveau de la durabilité, donc de la durée de vie du produit que le Gore-Tex se démarquera.3d-shield-plus

Le Shield + de Pertex est un exemple d'alternative plus économique au Gore-Tex. Source : pertex.com

Au final, est-ce que le Gore-Tex est l'unique choix pour tous? Non, en effet, plusieurs autres très bonnes solutions existent et conviendront à l'utilisation qu'en font plusieurs personnes. Cela dépendra grandement de la fréquence d'utilisation, du type d'activité pratiqué, du niveau d'intensité ou de performance, et finalement des conditions climatiques d'utilisation, ce que nous verrons à l'instant.

"Le Gore-Tex, ce n’est pas respirant pantoute..."

Comme je l'ai expliqué dès le départ, le Gore-Tex est une matière dont les propriétés physiques permettent à la vapeur d'eau produite par notre corps d'être évacuée vers l'extérieur. La science est là, le Gore-Tex est bel et bien respirant. Alors pourquoi certaines personnes, après avoir portées à de nombreuses reprises leur super manteau en Gore-Tex acheté à grands frais, sont très déçues des performances du manteau en terme de respirabilité? Tout simplement parce que le Gore-Tex n'est pas magique. En effet, il ne possède aucun petit ventilateur, aspirateur ou système d'échangeur d'air miniature. La diffusion de la vapeur d'eau au travers de la membrane, de l'intérieur vers l'extérieur, se fait de façon passive, en fonction de ce qu'on appelle la force motrice. L'importance de cette force, donc de l'efficacité de diffusion, sera principalement affectée par la différence de température (et d'humidité) entre l'intérieur et l'extérieur de la membrane. Puisque notre corps est à une température de 37oC, c'est donc dire qu'un manteau en Gore-Tex sera d'autant plus efficace l'hiver, en randonnée à ski, en raquette, lors d'ascensions alpines, en escalade de glace, etc. À l'inverse, il ne faut surtout pas penser rester au sec et confortable avec son Gore-Tex alors qu'on fait une randonnée intense en pleine forêt amazonienne à 35oC, par une journée pluvieuse (donc 100% d'humidité à l'extérieur). Dans ces conditions, je vous conseille plutôt le parapluie, ou acceptez tout simplement d'être mouillés!

Au final, le Gore-Tex est effectivement bel et bien respirant, mais son efficacité, comme toute coquille imper-respirante, sera grandement dépendante des conditions dans lesquelles on pratique notre activité. C'est donc important de comprendre le fonctionnement de cette membrane et d'ajuster nos attentes en conséquence.

100_0050p1081502

Conditions idéales (à gauche) et non favorables (à droite) à l'utilisation de son Gore-Tex

"Le Gore-Tex ce n’est pas durable, mon manteau prend déjà l'eau..."

C'est encore une fois une phrase souvent entendue à propos des coquilles en Gore-Tex. Quoiqu’il n'est pas impossible que des défauts surviennent, tels qu'une délamination de la membrane, il en demeure néanmoins que les hauts standards et les tests de qualité de Gore font qu'ils sont plutôt rares. D'ailleurs, dans le cas réel d'une délamination, une bulle de la grosseur d'un 25 cents devient visible sur la face extérieure, on ne peut donc pas se tromper. Sinon, comme on l'a dit à plusieurs reprises, le téflon qui compose le Gore-Tex est un composé qui n'est pas affecté par les produits chimiques, la chaleur et d'autres sources nuisibles. Il n'y a donc aucune raison que l'imperméabilité de la membrane perde de son efficacité. Pourquoi alors plusieurs personnes sont persuadées que leur manteau "prend l'eau"? La réponse à cette question n'implique pas la membrane de Gore-Tex, mais plutôt le traitement déperlant durable (TDD ou DWR en anglais) appliqué sur la couche extérieure du vêtement. En effet, un TDD est appliqué sur la fibre de nylon ou de polyester qui constitue la couche extérieure du manteau afin que les gouttes d'eau perlent sur le tissu et qu'elles ne soient pas absorbées par ce dernier. Or, les produits chimiques qui constituaient autrefois le TDD n'étaient pas sans danger pour la santé et l'environnement. Actuellement, on se tourne de plus en plus vers des produits ayant peu ou pas d'effets nocifs. Par le fait même, leur effet déperlant est beaucoup moins durable. Il n'est donc pas impossible qu'un manteau neuf, n'ayant jamais été porté, ait déjà besoin d'un traitement avant même sa première utilisation. Lorsque le TDD d'un manteau n'est plus efficace, l'eau est absorbée par la première couche de tissu, à l'extérieur de la membrane de Gore-Tex. Notre corps n'est alors séparé de cette couche froide et humide que par la membrane de Gore-Tex. Il se produit alors un échange thermique, qui engendre cette impression de mouillée sur notre corps, comme si l'eau avait passé à travers la membrane (ce qui est pourtant impossible puisque les pores de la membrane ne sont pas assez gros pour laisser entrer une molécule d'eau).

Dans le cas où vous seriez vraiment persuadé que votre manteau est défectueux, il est toujours possible de le renvoyer chez Gore pour qu'ils effectuent des tests d'imperméabilité, c'est-à-dire soumettre votre manteau à un jet d'eau à 30 psi, soit l'équivalent de la pression moyenne dans vos pneus d'auto.

Mais comment donc puis-je raviver ce TDD pour que mon manteau regagne sa jeunesse? Très simple, plusieurs produits existent pour retraiter un manteau. Mais encore plus simple, il suffit de laver et d'entretenir votre manteau. Oui oui, vous avez bien lu. Il faut laver son manteau!

Mais tout ça, c'est pour une prochaine fois. À suivre...